• http://www.debussac.net/blog/wp-content/uploads/2017/10/optimiser-images.jpg

Comment optimiser les images de votre site web ?

Ce n’est désormais plus à prouver : le temps de chargement d’un site internet est un critère important dans l’algorithme de Google. Dans la majorité des cas, ce sont les images de votre site web qui ralentissent son chargement : il est donc primordial de travailler sur cet aspect. Vos images peuvent également aider au référencement de votre site, ce serait donc dommage de s’en priver ! Découvrez tous nos conseils pour optimiser vos images sans en détériorer la qualité.

Les avantages de l’optimisation des images :

En optimisant vos images, vous gagnerez en qualité sur deux points essentiels et liés : la vitesse de chargement du site et le référencement.

La vitesse de chargement de votre site aura à la fois un impact sur les moteurs de recherche, notamment Google, mais également sur vos visiteurs. En effet, si vos pages nécessitent un délai trop important pour s’afficher, vos visiteurs repartiront aussi vite, sans avoir consulté votre contenu.

Les fichiers volumineux ralentissent votre site et les moteurs de recherche comme Google pénalisent cela en positionnant votre site plus bas dans les résultats de recherches.

Si vos images sont optimisées, elles pourront également être plus facilement indexées par Google dans les recherches d’images, ce qui peut être une source de trafic supplémentaire.

Enfin, vous gagnerez en espace de stockage nécessaire sur votre serveur si vous optimisez et réduisez le poids de vos images.

 

Les optimisations possibles pour les images de votre site :

Utiliser le bon format de fichier :

La première chose à faire est de choisir le bon format de fichier en fonction de l’image et de sa future utilisation. On utilise généralement 3 formats sur le web : le jpeg, le png et le gif.

Le jpeg est le format optimal pour les photos. Il permet une compression sans perte de qualité pour un ratio poids/qualité optimal. Il ne gère cependant pas la transparence mais à l’inverse, peut supporter plus de 16 millions de couleurs.

Le png gère la transparence, contrairement au format jpeg. Il sera donc idéal pour des illustrations qui intègrent du texte, des logos, schémas ou encore infographies.

Enfin, le gif est un format particulier qui est surtout utiliser pour des animations. Il supporte également la transparence mais ne gérera qu’un maximum de 256 couleurs.

Soigner la qualité des images :

De manière générale, il est important de sélectionner des images de qualité, tout en ajoutant une petite touche artistique pour les mettre en valeur sur votre site.

Avant d’optimiser vos images, il est primordial de bien les choisir. Pour cela, elles doivent être à la fois pertinentes et en cohérence avec votre thématique, mais aussi avec votre univers et charte graphique. Une bonne sélection de visuels vous permettra de renforcer votre identité de marque.

Nous vous conseillons d’éviter au maximum les banques d’images dont les visuels ne reflètent généralement pas la réalité, avec des situations ou personnes trop « lisses » et sans personnalité. Vous risquez notamment de retrouver le même visuel sur de nombreux site.

Pensez à recadrer vos photos, à la fois pour un plus joli rendu général, mais aussi pour un meilleur impact en faisant des focus sur les éléments de l’image les plus importants.

Pensez à harmoniser la taille des différents visuels sur votre page, et à les disposer de manière organisée pour ne pas donner l’impression à vos lecteurs d’avoir « jeter » vos photos sur une page blanche.

Pensez à équilibrer votre page en mixant les paragraphes avec du texte et des images pour faire respirer votre texte, mais aussi vos photos.

Pour recadrer et retoucher rapidement et gratuitement vos photos, sans avoir à utiliser Photoshop, vous pouvez tester l’outil Pixlr.

 

Adapter la taille des visuels avant de les intégrer :

Nous abordons ici la taille, ou dimension, de vos images : c’est à dire la largueur et hauteur, exprimées en pixels. En effet, lorsqu’on exporte une photo d’un appareil, celle-ci excède généralement les 3000, voire 4000 pixels. Cependant, les tailles d’écrans avoisinent généralement les 1024 ou 1680 pixels de longueur. Il est donc nécessaire de redimensionner vos visuels avant de les importer pour qu’ils possèdent directement les bonnes dimensions.
Cela évite ainsi de charger plus de pixels que nécessaire, et ainsi diminuer la vitesse de chargement de votre page. Le but ici est donc de réduire au maximum la dimension de vos images, et donc leurs poids, tout en conservant une qualité optimale.

Penser à la compression des images :

Maintenant que vos images possèdent les dimensions idéales pour votre site, vous pouvez passer à la compression pour diminuer leur poids. En fonction de vos objectifs et du nombre de visuels que vous souhaitez faire apparaître sur votre page, le poids maximal recommandé ne sera pas le même. En effet, si vous êtes photographe par exemple, vous avez tout intérêt à proposer des photos en pleine page, tout en conservant une compression minimale pour une qualité maximale.
Au contraire, si vos visuels sont nombreux et servent plutôt d’illustration à vos propos, sur un article de blog par exemple, il sera conseillé de compresser vos images au maximum.
En résumé : plus vous ajoutez des photos sur une page web et plus leur poids doit être réduit.

Vous pouvez par exemple utiliser l’outil Compressor qui va compresser vos images tout en maintenant une qualité quasi identique à l’original.

Renommer vos fichiers :

Comme nous l’avons vu en introduction, vos images peuvent (et doivent) servir à votre travail de référencement naturel. Pour cela, il est primordial de commencer par renommer vos fichiers sur votre ordinateur avant de les ajouter sur votre site.

En effet, généralement lorsqu’on importe des photos d’un appareil, le nom des fichiers ressemble à une suite de chiffres ou un DSC12345 ou DCIM456789…. pas très explicite n’est-ce pas !

Or, les moteurs de recherches ne vont pas seulement scanner vos textes, mais également vos images. Pour cela, ils ont donc besoin d’une description et de mots-clés directement dans le nom de vos fichiers.

Pour renommer vos images : vous devez bien entendu utiliser les mots-clés de votre site ou page web, mais également être concis avec 5 mots maximum et ne contenir aucun accent ou caractères spéciaux. Enfin, il est conseillé de séparer vos mots-clés par des traits d’union (touche 6 « – ») plutôt que des underscores (touche 8 « _ »).

Grâce à ce travail, Google pourra référencer vos images dans Google Image, permettant ainsi aux internautes de vous trouver par ce biais et donc augmenter votre trafic. Cela vous apportera également un avantage concurrentiel car vos concurrents n’effectuent surement pas ce travail.

Renseigner les balises meta :

Maintenant que vos visuels ont le bon nom de fichier, vous pouvez les ajouter sur votre site. Il est alors indispensable de renseigner quelques informations supplémentaires pour un meilleur SEO et référencement de vos images.

Les balises Alt (ou texte alt) sont des attributs ajoutés à votre image qui viendront en remplacement si les images ne s’affichent pas dans la page. Cela permet ainsi aux personnes qui possèdent une connexion trop lente, ou aux malvoyants qui utilisent un lecteur d’écran, d’accéder à votre contenu dans n’importe quelle situation.

La balise description permet d’ajouter des informations plus détaillées sur le contenu et le contexte.

Enfin, il est possible d’ajouter une légende qui correspond au texte qui s’affiche sous l’image. Celle-ci sera donc visible par vos lecteurs. Cet élément ne sera donc pas à ajouter de manière récurrente, mais plutôt en fonction de vos objectifs, du visuel en question et de vos choix graphiques. Cet élément doit donc avoir un objectif et du sens, et pas uniquement servir votre référencement.

Soigner les infos contextuelles entourant l’image :

Pour finir, il faut garder à l’esprit que les moteurs de recherche examinent également le contexte qui entoure vos images. Ainsi, Google va analyser le texte au-dessus et en dessous de vos images, les autres images présentes sur la page ou encore l’URL et le titre de votre page pour évaluer si elles sont pertinentes et en rapport avec le sujet central. Il est donc primordial de sélectionner des photos en lien avec vos sujets, et de travailler les éléments qui l’entourent.

 

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour optimiser les images de votre site, et obtenir ainsi un meilleur référencement SEO tout en optimisant le temps de chargement de votre site. Les moteurs de recherche et vos visiteurs vous le rendront bien.

Vous souhaitez obtenir plus de conseils pour optimiser votre site internet ? Un audit de votre site vous intéresse ? Alors contactez-nous !