• http://www.debussac.net/blog/wp-content/uploads/2017/06/emailing.jpg

Optimiser sa stratégie emailing pour augmenter son taux de conversion.

En quelques années, l’email marketing est devenu l’un des leviers majeurs du web 2.0. Canal stratégique et outil favoris des entreprises, l’emailing est perçu à 95% comme un canal de communication à privilégier.  Bien que les réseaux sociaux et les applications de messaging soient l’avenir de la communication. D’après l’enquête de MAPP sur « L’État de l’engagement client digital en France », l’email c’est encore 67% des parts de la communication digitale.

L’email est bien ancré dans le quotidien des français. Sur plus de 47 millions d’internautes français, 94% consultent leurs emails au moins 1 fois par jour. En 2016, 131 milliards d’emails ont été routés.

Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les bonnes pratiques à adapter dans la création de vos campagnes emailing. Mais également de découvrir quelques chiffres clés de l’emailing en 2017.

 

Quelles sont les bonnes pratiques à adopter dans ma campagne emailing ?

 

1- Définir ses objectifs

Avant de se lancer dans l’envoie de campagnes, il est impératif de définir votre stratégie. Il est pour cela indispensable de définir les objectifs de vos campagnes. Comme toutes les actions de marketing, un email doit répondre à un besoin de l’entreprise. Il doit donc avoir un objectif. Une fois ces objectifs définis, il sera possible de structurer et de réfléchir au contenu.

 

            Exemples d’objectifs pour un emailing

  • Fidéliser vos clients : conseiller, faire connaitre, …
  • Informer sur les nouveautés, sur l’actualité de votre entreprise, …
  • Développer votre clientèle ou votre notoriété ?
  • Générer du trafic sur votre site web ou en point de vente
  • Animer pour développer vos ventes (chiffre d’affaires)

Le message apporté dans vos campagnes sera différent suivant l’objectif choisi.

 

2- Définir sa cible

Comme pour tous les autres canaux marketing, l’efficacité d’une campagne emailing se base sur un équilibre entre offre commerciale et cible des prospects. Pour cela, le fait de qualifier sa base de prospects assure une distribution du message au bon moment et à la bonne personne.

 

S’adresse à une cible BtoC

Tout d’abord, il est important de n’envoyer des campagnes qu’aux prospects ayant souhaité les recevoir. Dans le cas contraire, vos emails seront automatiquement envoyés dans la boite « spam ». Les particuliers sont très sensibles à la pertinence des emails mais aussi à la relation de confiance avec l’émetteur.

Dès lors, votre base doit être qualifiée. De cette façon, vous pourrez faire ressortir les prospects les plus attractifs commercialement pour votre entreprise. Si vous connaissez parfaitement votre base, vous saurez quel message leur transmettre. Et pour nouer un lien, l’expéditeur doit toujours être le même et identifiable. Vous pouvez si vous le souhaitez, créer un personnage fictif pour nouer un lien.

Moyen complémentaire pour toucher une cible professionnelle

Comme les particuliers, une segmentation marketing des prospects se révèle être un facteur clé pour la réussite de vos campagnes. Il convient alors de l’adapter selon les actions réalisées par le prospect sur votre site internet.  Un envoi, s’il est qualitatif et ciblé, vous permettra de conquérir et de fidéliser.

 

3- Travailler le design de votre campagne emailing

En moyenne, plus de 50% de emails sont ouverts via mobile. C’est une information à prendre en compte dans toute nouvelle campagne. En effet, chaque nouvelle campagne emailing doit être réfléchie de façon à ce qu’elle s’affiche sur tous les types de devices : ordinateur, mobile ou tablette. Tous les emails doivent aujourd’hui être responsive design c’est-à-dire qu’ils doivent se redimensionner et se restructurer en fonction de la taille de l’écran.

Lors d’un envoi de campagne, le design lui aussi est extrêmement important suivant la cible, le contexte et l’objectif.

Design d’une newsletter

Pour être visuellement attrayante, la newsletter doit être une combinaison de belles images, de gros titres et de quelques couleurs. Les plus belles images seront présentées en premières pour susciter l’intérêt de l’ouvreur.

Pour ce type d’envoi, inutile de créer un nouveau design à chaque fois. Seul le contenu de la newsletter doit changer. Pour plus de simplicité et de rapidité, nous vous recommandons de créer un template général. Vous n’aurez alors qu’à le dupliquer et à le modifier à chaque nouvelle campagne. De plus, vos destinataires prendront l’habitude de ce design ce qui permettra de renforcer votre image de marque.

Design d’un email marketing

Dans le cadre d’une campagne commerciale, la mise en page ne se fera pas de la même façon si vous parlez à un professionnel ou à un particulier.

B2C : Le but d’une campagne email BtoC doit être d’apporter du trafic son site site web ou vers une landing page mais toujours dans le but d’inciter à l’achat. Dans vos campagnes il est donc primordial de créer un tout graphiquement très attrayant. Vous devez alors le travailler avec de beaux visuels, des vidéos et des Call To Action (CTA) qui sont des boutons d’actions.

B2B : Il est possible de reprendre les mêmes codes de l’email B2C suivant votre domaine d’activité. Celui-ci peut être tant graphique que textuel notamment dans le cadre d’une prospection ou de fidélisation. Néanmoins, ces campagnes doivent toujours avoir une personnalisation précise : nom, prénom, civilité, … Plus la campagne ressemble à un email one-to-one plus le destinataire sera enclin à répondre.

Enfin, pour être certain que votre campagne sera parfaite il ne faut pas que vous oubliiez de faire une phase de test. Ces tests doivent être fait sur différents types de messagerie pour être certains que le message s’affiche correctement partout.

 

4- L’objet

Lors d’une campagne, il est primordial de bien rédiger son objet. C’est cet élément qui incitera le destinataire à ouvrir votre email. Même s’il ne vous connait pas, l’objet peut le pousser à ouvrir votre email. D’après une étude réalisée par le SNCD (Syndicat National de la Communication Direct), 59% des personnes ouvrent un email suivant l’intérêt qu’ils ont pour l’objet de l’email.

Nous vous avons listé les bonnes pratiques à mettre en place afin que vous puissiez augmenter votre taux d’ouverture :

  • Privilégiez un objet contenant une dizaine de mots
  • Les mots importants doivent être indiqué au début parmi les 3 ou 4 premiers termes
  • Indiquez clairement de quoi vous allez parler dans votre email : Oubliez les objets trop vagues du type « Newsletter Mai 2017 », cela n’est pas accrocheur
  • Interpellez avec une question
  • Personnalisez vos objets grâce aux données possédées sur vos contacts (prénom, nom, …)
  • En BtoC, n’hésitez pas à ajouter des emojis

5- Personnalisation et contenu

Une fois votre stratégie établie, il faut que votre entreprise soigne les interactions, développe sa relation tout au long du parcours avec les abonnées. Votre programme de campagne doit être l’occasion de créer et d’alimenter l’expérience client. Voici quelques étapes clés à mettre en place

 

L’email de bienvenue

Lorsqu’un abonné est opt-in, il est important de démarrer une relation tout de suite. Pour cela et pour donner une impression positive sur votre entreprise, il est recommandé d’envoyer un email de bienvenue dans les 24h suivant l’abonnement. Le premier email envoyé sera la première impression que l’abonné se fera de vous. Ce premier envoie doit donc être travaillé afin d’engager tout suite.

 

Le panier non validé

Souvent, des clients visitent votre site internet, sélectionnent certains articles et se déconnectent avant même de passer par l’étape achat. Dans ce cas, il arrive que certains abonnés aient besoin d’un rappel pour passer à l’acte d’achat. Ainsi, plutôt que de passer à côté d’une vente potentielle, l’entreprise peut envoyer un email de panier non-validé

Envoyer ce type de mail de façon personnalisée montrera à vos clients que vous vous intéressez à eux. Pour cela, choisissez des mots-clés impactant comme « Pouvons-nous vous aider ? », « Avez-vous rencontré des problèmes … ?».

 

L’email post-achat

Même si un client a acheté, il ne faut pas arrêter la relation. Celle-ci doit être maintenue, car un suivi est très important pour le client. Vous pouvez par exemple envoyer des emails : de confirmation, de détail de livraison, questionnaire de satisfaction, … L’email peut aussi bien être transactionnel d’informatif. Opérer un suivi tout au long du parcours d’achat permettra de qualifier votre relation, de fidéliser et d’engager vos clients pour un potentiel futur achat.

Le crosscanal

Il existe de nombreux connecteurs permettant de communiquer avec les abonnés et les clients. Vous pouvez les contacter grâce aux campagnes emailing mais également via les réseaux sociaux : Twitter, Facebook, LinkedIn, … C’est pourquoi, il est indispensable, dans tout envoi, d’inclure des liens allant vers vos réseaux sociaux professionnels. De cette façon, vous pourrez non seulement développer votre stratégie de contenu mais également développer votre liste d’abonnés.

 

La saisonnalité

Pour améliorer le taux d’engagement, vous pouvez intégrer des thèmes saisonniers à votre stratégie emailing. Vous avez ainsi d’autant plus de chance de combler un éventuel besoin. Le destinataire portera plus d’attention à votre message qui ne sera pas superflu.

 

Le réengagement

Il peut arriver que des abonnés ne soient plus actifs face à votre programme emailing. Un contact qui ne s’intéresse plus à vos informations doit être supprimé de vos listes d’abonnés au risque de faire baisser votre réputation et votre taux de délivrabilité. Mais avant cela, il peut être intéressant d’envoyer une campagne de réengagement.

3 résultats peuvent être attendus :

  • Réengager un abonné qui peut être toujours intéressé par une sélection de votre offre
  • Améliorer votre image de marque en fournissant une expérience respectueuse
  • Identifier les adresses inactives avant suppression

Afin de constater l’intérêt majeur d’employer l’emailing comme moyen de communication, nous vous avons préparé une infographie reprenant les principaux chiffres de cette année 2017.

 

 

Enregistrer